Skip to content
Blesucre

l’artisanat prévaut

Remise des prix aux étudiants de la dernière année de l'EPGB.

Pour l’emporter. C’est-à-dire se démarquer ou l’emporter sur quelque chose. Après une année particulièrement compliquée, l’EPGB a clôturé l’année académique 20/21 le 29 juin en soulignant la prévalence dont ont fait preuve l’école et le secteur en général tout au long de ces mois marqués par la pandémie. Tant le président de l’EPGB, Pere Camps, que son directeur, Olivier Fernández, ont souligné cette capacité de dépassement, preuve que la profession a un grand avenir et que les choses se passent très bien à l’école.

Les effets de la pandémie sont désormais derrière nous et il est temps d’envisager l’avenir avec optimisme. Pour cela, rien de tel que de regarder la forte demande d’inscriptions à l’EPGB pour le prochain cours, ou le haut niveau dont les étudiants ont une nouvelle fois fait preuve. Après avoir remercié les étudiants pour leur implication et leur travail cette année, les enseignants responsables de chaque cours ont mis en avant les étudiants les plus remarquables, en leur remettant des bourses d’études et divers cadeaux offerts par les entreprises collaboratrices.

Une fois de plus, la cerise sur le gâteau a été la remise des prix aux étudiants du master en haute pâtisserie, qui ont mis leurs compétences à l’épreuve il y a quelques semaines en préparant une grande vitrine, jugée par un jury dont faisait également partie le magazine Dulcypas. Au final, les gagnants ont été les vitrines de Laia Almirall et Xènia Catot, qui auront l’opportunité de se rendre à Miami pour une scène avec Antonio Bachour.

Il convient de noter que Laia Almirall a également remporté d’autres prix. Le premier de ces prix est celui du meilleur article de recherche scientifique, qui amènera cet étudiant à faire un stage avec Melisa Coppel. Elle a également remporté le prix du meilleur semifreddo, décerné une fois de plus par notre maison d’édition, qui comprend non seulement la publication de la recette dans Dulcypas mais aussi un voyage spectaculaire à l’hôtel Oro Verde en Équateur, avec le chef Ramón Salto. Un autre prix a été décerné pour la décoration en chocolat, partagé avec María José Molinos. Tous deux se rendront au siège de la société de chocolat Dobla pour une étape.

Ce sont tous les prix :

Premier cours

  • Meilleur souvenir salé et pâtissier : Imma Güell
  • Meilleur étudiant et meilleur étudiant SAIA (Sécurité alimentaire) : Jorge Santana
  • Meilleur rapport sur la diététique et la nutrition : Cristina Bas

Deuxième année

  • Meilleur rapport en matière de produits salés : Isabel Dulcey
  • Meilleur rapport en pâtisserie et meilleur élève : Naoko Sato
  • Meilleur étudiant SAIA (Sécurité alimentaire) : Jose Miguel Vidargas

Troisième cours

  • Meilleur rapport sur la pâtisserie et SAIA (Sécurité alimentaire) : Elena Schmidt
  • Meilleur rapport sur le savoureux et meilleur élève : Juan Miguel Pantoja

Master en haute pâtisserie

Meilleur travail de recherche scientifique: Laia Almirall (scène avec Melisa Coppel à Las Vegas)

Meilleure décoration en chocolat: Laia Almirall et María José Molinos (scène des installations de Dobla à Amsterdam)

Meilleur Semifreddo: Laia Almirall (publication chez Dulcypas et stage à l’Hotel Oro Verde en Equateur)

Les meilleurs chocolats: Haitao Lin, Gerard Ayter et Virginia García (Prix Belcolade, avec visite du département R&D).

Meilleure vitrine: Laia Almirall (Groupe A) et Xènia Catot (Groupe B). Stage avec Antonio Bachour à Miami